Il faut croire que les attire !
Non, pas les emmerdes, ça j'ai ma dose, ce n'est pas la peine d'en rajouter. Je parle des pioupoles. Car, figurez-vous que ce soir, alors que je venais de quitter mon bural, vers 19h15, et que je somnolais profondément, arrêté au feu des rue de turbigo/etienne marcel, v'la t'y pas qu'un énervé du scooter, un attila du bloc moteur, vint s'arrêter à mes côtés au feu (qui était rouge, car sinon, je vous l'demande, qu'est ce que j'aurais pu foutre arrêté au beau milieu d'une rue parisienne, le cul sur ma selle, la tête dans les étoiles). Un brin agacé par l'outrecuidant, que j'avais vu arrivé slalomant bêtement au milieu des autos/motos à une vitesse fortement élevé au vu des conditions de circulation, art-25-67 du code de la root'attitude, je jetais un oeil afin de voir à quoi ressemblait la "chose"… quelle surprise ! Oui, aurais-je un jour pu espérer me retrouver aux côtés d'une telle immense star que celle-ci? aurais-je pu espérer croiser son regard, entendre le son de sa voix, sentir son haleine aux escargots, pour peu qu'il aime l'ail? non, je ne le crois pas. "ah, ça y est, il nous fait encore le coup de nous faire languir pour que dalle" direz-vous. Moi? non pas du tout. Bon allez accouche !
ok. Or donc, cet après-midi, alors que j'attendais au feu rouge, rue Étienne Marcel, est venu se placer à mes côtés, devinez- qui… Vincent Cassel ! Ben oui, le Cassel qu'on le voit partout même en scooter. "Vincent Qui?" vincent Cassel voyons… le fifils à son père, Môssieur Jean-Pierre Cassel… et surtout, et surtout, et surtout… le mari à Monica Lewinsky ! Mais sssssssssiiiii ! Monica. Celle qui jouait dans irréversible, l'histoire d'une fille qui se fait violer à la Maison Blanche, et qui veut retourner sa robe toute tachée, mais qui n'y arrive pô… ou quelque chose dans le genre. Donc il était là, assis sur son deux roues, l'air moyen aimable, lorsqu'un coursier est arrivé en trombe et s'est arrêté à son niveau. "'scusez-moi, mais d'ici, pour rejoindre les quais, faut qu'je pass'par'……mais j'vous connaît vous ! z'êtes pas vincent cassel???"- oui oui - lui répondit-il. puis, il lui serra la main, et démarra en trombe dans la circulation dense dense dense de ce début de soirée…  je ne sais pas si j'ai été plus impressioné par le fait d'être à côté du type qui traverse un champ de rayon laser en dansant, dans Ocean's twelve, ou bien si j'ai été impressionné par le fait d'être à côté du type qui se couche tous les soirs à côté de Monica Bellucci… ah ! les peoples sont formidables.