hé ben c'est pas gagné !

07 avril 2009

ah ben ça, si j'm'attendais !

N'allez pas croire qu'il s'agisse d'un retour, ni même d'un come back, encore moins d'un coming out…
non, je me posais juste une question, comme ça en passant. Et si je faisais un post ?

Ben oui, franchement, je ne sais comment vous avez fait pour tenir pendant maintenant presque deux ans, sans cette dose quotidienne (ou quasi) d'humour et de finesse au bon gout du maitre de maison, qui est réputé pour la finesse de ses parties… non, c'est pas ça. Réputé pour son bon gout. Oui, c'est mieux.

Or donc, je m'interrogeais sur ce long et douloureux sevrage que vous avez, vous, lecteurs nombreux, fidèles et assidus, dû subir.

Et, par là même (non pas par là, par là), je m'interrogeais donc sur la nécessité, en ces temps de crise, de remonter le moral des troupes, comme c'est qu'on dit quand c'est qu'on est militaires.
Car enfin, il faut bien l'admettre, il serait d'assez bon ton, par ces jours obscurs, de venir ici, régulièrement, raconter des carabistouilles sur les nombreux sujets qui fâchent, afin de vous sortir, vous, qui constituez la France dites d'en bas (personnellement, mon bureau est au 3e), de votre grisaille quotidienne.

Bon, si vraiment vous ne pouvez vous passer de moi, je vais faire un effort.

Sinon, bientot SDF et heureux de l'être, ça roxe du poney.

Posté par GreasyPic à 23:40 - Commentaires [10] - Permalien [#]


28 mai 2007

Au Revoir…

orevouar

Posté par GreasyPic à 10:02 - Commentaires [9] - Permalien [#]

04 mai 2007

Ben oui, c'était facile…

non? c'était evident ! c'est frederic difent… dietent…fedentha… lui :

866_628883003_f

awaou ! passionnant…

Posté par GreasyPic à 01:58 - Commentaires [3] - Permalien [#]

23 avril 2007

Et paf !

ça loupe pas, je fais un post - le premier depuis longtemps - et hop, instantanement, je déjeune à côté d'une mégastar…

Alors je vous aide :
il est français,
il a joué dans une quadrilogie (?) où il est question de transport indviduel privé dans une
ville du sud de la france où il y a un vieux port,
et, malgré cela, il n'est pas violent avec ses congénéres…

je suis… je suis…

Posté par GreasyPic à 16:28 - Commentaires [9] - Permalien [#]

21 avril 2007

incroyable

Malgré le manque total et absolu d'interet du précédent post, vous avez été, houla, au moins autant que ça à venir jeter un oeil…

non, je ne suis pas mort (enfin en tout cas d'après les dernières infos dont dispose la rédaction, merci coco), non, je n'ai pas été enlevé par les talibans (de sardines, ahah, trop drole, je suis impayable!), non, non, non.

C'est juste que je n'ai pas trop la tête aux carabistouilles blogesques en ce moment… que voulez vous ma bonne dame, on ne se refait pas !

mais promis, dès que j'ai le quart de la moitié d'une idée d'un truc à raconter, je vous fais signe.

Sinon, teinté d'un brin d'optimisme, ça va !

Posté par GreasyPic à 23:40 - Commentaires [5] - Permalien [#]


21 février 2007

tiens, j'ai fais un test

J'ai vu ça et j'ai essayé.
aie aie aie… ça fait mal !






Hannibal Lecter : 77%
James Bond : 73%
Yoda (Star Wars) : 72%
Indiana Jones : 70%
Jim Levenstein (American Pie) : 70%
Néo (Matrix) : 68%
Maximus (Gladiator) : 66%
Batman / Bruce Wayne : 64%
Eric Draven (The Crow) : 63%
Schrek : 62%
Tony Montana (Scarface) : 61%
Forrest Gump : 59%

Quel héros de film es-tu ?


Posté par GreasyPic à 15:53 - Commentaires [8] - Permalien [#]

30 janvier 2007

bah !

Bon, il faut bien l'admettre, je ne suis pas du genre à m'extasier sur les prouesses de tel ou tel musicien… mais là… là, franchement je suis resté comme un con devant mon écran, la bouche ouverte, un filet de bave au coin des lèvres…
Je crois que cette vidéo à deja un peu tourné sur le web, mais même si vous l'avez deja vu, on ne s'en lasse pas !



 

Posté par GreasyPic à 21:25 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

26 janvier 2007

Ma Madeleine à Moi

Aaaahh… les madeleines… sacré Marcel !
hé oui, souvenez vous, Marcel Proust, l'inventeur du "blind test"… goûtez, devinez !
Ce cher Marcel prend 2 bouchées de madeleine, et c'est toute son enfance qui resurgit. Sa tante Léonie, Illiers, le bruit de la pendule, la cour de recré, la bite au cirage, les punitions corporelles de l'instituteur (qui eurent une grande influence sur la sexualité du personnage)… aaah, l'enfance.
ferddie_proustSi Marcel Proust revenait aujourd'hui, ses madeleines lui rappellerait au mieux qu'il prèfère le pain de mie, au pire, qu'il faut qu'il arrete de les acheter au supermarché local… et puis de toutes façons, avec l'évolution des moeurs, Marcel Proust, avec sa fine moustache, se ferait appeler Freddie Mercury, porterait des pantalons de cuir moule-bite, et passerait ses soirées dans les back rooms du Dépôt, célèbre lieu de perdition nocturne parisien, à élargir le cercle de ses amis…






Ma madeleine à moi…
Il y a quelques jours, alors que je fouillais dans le capharnaüm des photos de famille de mes parents, je retrouvais de nombreuses images, et revinrent alors à ma mémoire des souvenirs familiers je revois ma blouse noir, lorsque j'étais charbonnier. d'abord souvenirs douloureux : moi en aube de communiant (ça fait des trucs bizarres dans le bas du ventre), entouré des mes frères et de ma soeur, et de Franck et Christophe, nos 2 meilleurs amis, tous deux disparus aujourd'hui… Je zappais donc rapidement sur d'autres photos, plus gais, et là, je découvrais ma Madeleine. Bon, il faut dire que je l'ai attendu, ma madeleine…  pour l'emmener au cinéma.

Elle avait une drôle de forme : 4 roues, un grand coffre, elle était suédoise et toute rouge-bordeaux… elle, c'était le vieux break volvo de mes parents. Ou plutôt devrais-je dire Les breakS volvo de mes parents, puisque Père et Mère avaient chacun le leur… c'était du temps des grandes heures, celle des courses du samedi aux "Trois Quartiers", celle ou père travaillait du gaz soporifique dans une jolie clinique privée… En voyant cette photo, j'ai repensé aux vacances dans le sud, à bauduen, au bord du lac de sainte croix. Nous partions tôt le matin (14 h) affronter des heures durant les embruns et la houle dangereuse de ce joli lac de 14km sur 5… je revois encore père sur le pont, la barre à la main (si je puis dire…), la pipe entre les lèvres, hurlant aux hommes d'équipages les manoeuvres à effectuer. toujours à la limite, sur le fil du rasoir, notre fidèle voilier encaissait sans broncher les creux de 30 cm qui se fracassaient contre sa coque. Le soir, éreintés par ces heures de navigation périlleuse, nous nous rendions à la taverne locale, sorte de boui-boui rempli de pirates et de jeunes filles à la jambe légère et à la vertu aussi grosse que l'estomac d'un bébé du Darfour, et là, dans la lumière vacillante de quelques bougies, nous commandions au taulier un tonneau de cervoise fraîche. Quelques heures plus tard, Père était toujours là, la barre, bien qu'un peu molle, toujours à la main, debout sur la table, à hurler des chansons qu'il avait appris lors de ses études, en salle de garde. Tard dans la nuit, enfin, sa voix se faisait moins forte ; puis, après quelques éructations porcines, il s'affalait bruyamment sur le comptoir.
Le lendemain, la tempête était passé, et Père se perdait dans de grandes réflexions, des heures durant. Des heures pendant lesquelles, bien sûr, il n'était pas question de faire le moindre bruit, sous peine de, pour reprendre son expression "s'en prendre une dans la gueule". 
Alors, nous marchions sur des oeufs (faut vraiment rien avoir à foutre) et chuchotions des heures durant, jusqu'au moment où Père décidait qu'il était temps de reprendre la mer.

volvo

Posté par GreasyPic à 19:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

08 janvier 2007

L'heure est venue…

Ho putain j'les ai eus !
allez hop, on dégage ! terminé les campeurs, on remballe les tentes, le camping gaz, le rouleau de PQ, la gamelle en inox et on va geindre ailleurs.
Non mais c'est vrai, c'était pas possible, toutes ces tentes ridicules alignées au bord du canal… et Amélie Poulain alors???  comment qu'elle fait pour ses ricochets???
Et puis merde, je suis président, je fais ce que je veux ! Et moi, le camping, c'est niet. Moi, c'est plutôt loisirs coûteux, genre Hélicoptère… tiens, ce week-end par exemple, j'ai voulu faire un petit vol avec quelques amis, près de Marseille… bon, ça c'est pas trop bien passé, mes amis en ont un peu perdu la tête… mais c'est quand même autre chose que de faire chier les retraités du canal st martin avec des sacs de couchage !
Bon, passons.
Sinon, ça va vous?
Moi, pas trop mal.

J'ai pris une grande décision : étant donnée qu'en temps que président, je ne fais que recevoir les plaintes et jérémiades de mes condecitoyens, j'ai décidé de quitter le gouvernement. allez hop, démerdez-vous… terminé les conseils des ministres en solo (ben oui, à force d'emprisonner les contestataires et les contrariés…), les visites officielles dans la Rhur ou ou la Moselle… finis les dîners officiels ou je m'emmerde à écouter les traducteurs monocordes me retranscrire grossièrement la dernière histoire drôle d'un président tortionnaire… terminé… fini ! je vais de nouveau pouvoir goûter à la joie d'être Moi. oui Moi. ben oui, avec une majuscule, faut pas déconner.
et puis, quand je vois ce qui est arrivé à mon pauvre ami Saddam… ça craint. Non, dictateur, en Europe, c'est très surfait.
J'ai donc décidé d'organiser des élections présidentielles, ici, en France, au mois de mai. La liste des candidats vous sera communiqué par voie de presse. L'intérim sera assuré par M. Jacques Chirac, tout spécialement sorti de sa geôle corrézienne.
Toutefois, avant de partir, j'ai pris quelques décisions importantes :

_extermination des syndicalistes barbus de base, ou au moins de celui qui à longtemps fait hurler ses hauts parleurs sous mes fenêtres avant chaque manif ;
_Destruction totale de tout ce qui touche de près ou loin à la Star Academy, y compris élèves et enseignants ;
_interdiction de porter des chaussures à gland (parfois appelés"pompoms"), et ce même si ce sont des weston ;
_exécution immédiate et sans procès des personnes se prénommant Gérard ;
_Attribution de fortes primes à la délation ;
_Éradication de la Renault 21 ;
_et enfin, élévation d 'une statue à mon effigie, en lieu et place de la tour dites "eiffel", et qui sera le symbole du bon goût "à la française"

Sinon, débarrassé de cette lourde charge, ça va

Posté par GreasyPic à 22:52 - Commentaires [11] - Permalien [#]

26 décembre 2006

AH! Quand j'entends chanter lionel.

Hé bien non, notre président n'a pas fêté Noël : partant du principe qu'il est la seule divinité sur terre, il ne peut se livrer à une quelconque adoration d'une autre religion, et à considéré le 24 décembre comme une soirée banale de fin d'année (encore qu'il soit prévu un changement de calendrier, où l'année 0 se situerais en l'actuelle année 1973, année de naissance de notre bien aimé Président).
Notre président donc, à souhaité, afin de s'assurer que ses collaborateurs ne fêtaient pas non plus Noël, organiser un grand repas au coin du feu avec tout le monde. Au menu, Foie Gras, huîtres, saumon, dinde au marron, bûche à la crème… ensuite, notre Président, qui n'est pas à une facétie près, s'est déguisé avec une fausse barbe blanche, et un grand manteau rouge, puis à distribué des cadeaux pour remercier ses collaborateurs de ne pas avoir cédé à la tentation de sombrer dans le conformisme et de se faire des cadeaux.
C'est cool de pas fêter Noël, on a plein de cadeaux…

Posté par GreasyPic à 16:09 - Commentaires [5] - Permalien [#]